Urbex l'Abbatoir de la nausée dans l'Essonne - Facade principale

Urbex l’Abattoir de la nausée

Plan et présentation du site Urbex l’Abattoir de la nausée

Notoriété 2 du site - À voir dans le coin

Description de la session Urbex

Le seul gardien des lieux, c’est lui, le fameux château d’eau de l’abattoir. Il sert aussi de repère pour se diriger immanquablement vers l’entrée de cet Urbex.

La structure en béton et acier de cette grande pièce du bâtiment principal est assez impressionnante et encore debout. L’accès aux niveaux supérieurs est problématique !
Cette grande verrière devait diffuser une bonne lumière dans cette grande salle de repas ou de réunion pour le personnel.
Au pied de ces grandes cuves éventrées, un liquide noirâtre et épais est toujours présent.
Ce passage étroit qui devait être sombre et un peu intimidant est à présent très coloré.
Ce hangar aussi est bien vide. La végétation profite du sol meuble et de la lumière qui tombe du toit pour s’y installer et croitre.
Une vue sur l’extérieur, sur la végétation et sur les pièces de Street art.
Comme la majorité des installations, ce bâtiment technique est cerné par la végétation.
A priori, cet immeuble était un garage pour l’entretien des camions et autres véhicules utilitaires.
Les longs couloirs de la porcherie sont dotés de rails avec des aiguillages à leurs intersections. Des charriots de transport devaient y circuler chargés des carcasses des animaux abattus.
La porcherie compte des centaines de box dont les murs sont recouverts de Street art.
Ce trou dans le mur a t’il été creusé pour permettre l’entrée des Urbexeurs,  airsofteurs ou paintballeurs. Ou bien a t’il était creusé par les derniers occupants des lieux pour s’échapper avant la fermeture du site ?

Comment y aller, où stationner ?

Adresse

Essonne
Île-de-France – FranceEuropeMonde

Adresse précise non indiquée intentionnellement !

Au vu de la dangerosité du site, de l’interdiction d’y pénétrer et des coutumes de l’Urbex, je ne fournirai pas l’adresse exacte du lieu !
Si vous décidez de vous y rendre malgré mes mises en garde, trouvez les indices dans cette page, sur les photos et dans les textes.

Parking et stationnement

Comme pour l’adresse !

Mais si vous trouvez l’adresse par vos propres moyens, vous ne pourrez pas stationner sur la route communale qui y mène, car son accès est interdit. Cette interdiction rend le stationnement d’un véhicule d’autant moins discret. Je vous conseille de stationner dans le quartier pavillonnaire situé à 100-150 mètres de l’entrée. Vous y trouverez même des emplacements de stationnement pour les voitures.

Transports en commun

Transport personnel indispensable (auto, moto, scooter…) pour vous rendre sur place, car le site est situé à la campagne avec, selon toutes vraisemblances, peu de possibilités d’utiliser les transports en commun !

Le bon moment pour y aller

Météo

L’avis de GaïaGoGuide.com

Les plus

  • Le site est grand et il y a pas mal de bâtiments à explorer.
  • Pour ceux qui aiment ça, l’ambiance est un peu glauque. C’est en partie dû à certains bruits de toile froissée ou de végétation très présente et qui cogne sur certains éléments du site. C’est surement à cause du vent ou alors… La paille encore visible dans certains box de la porcherie, mais qui parait un peu trop récente !
  • La structure des bâtiments, en acier et béton armé, est relativement intacte. Cela permet de deviner leur utilité et destination.
  • Ce site est aussi un spot de Street art pour les amateurs de cet art.
  • Pour ceux qui aiment jouer à la guerre, ce spot est aussi utilisé par les paintballeurs et autres airsofteurs.

Les moins

  • Dangerosité du site et accès interdit, comme pour la quasi-majorité des Urbex !
  • Présence de nombreux trous, égouts sur la dalle extérieure, trous dans les planchers en béton des étages… Faites très attention !
  • Lors de ma visite à la mi-septembre, l’abondante végétation recouvrait et cachait certains endroits et barrait l’accès à certains autres.
  • Les intérieurs des hangars, garages, salles du personnel et maisons sont déserts. Les lieux sont vides de meubles et surtout d’équipements. Dommage !

Les commentaires

Un peu lugubre, voire sordide, surtout pas temps couvert, cet Urbex ravira ceux qui aiment les lieux un peu glauques. Heureusement, de nombreuses œuvres de Street art mettent un peu de couleurs et de gaité au milieu de cette atmosphère un peu lourde.
Se rendre sur place est facile, si vous possédez un moyen de transport individuel et motorisé, car il se situe dans la campagne essonnienne.
Ce site Urbex est un classique dans le milieu des Urbexeurs. Son nom est basé sur un habile jeu de mots trouvé par un Urbexeur qui avait de l’esprit et qui était dans les premiers explorateurs à découvrir ce lieu et à le partager avec la communauté.

Autres sites Urbex en Île-de-France

Seine-et-Marne en Île-de-France - Urbex le Manoir du Colimaçon Blanc Urbex le Manoir du Colimaçon Blanc
Urbex l’Orphelinat sans Avenir Essonne en Île-de-France - Urbex l'Orphelinat sans Avenir
Évry dans l'Essonne - Urbex Le Républicain - Entrée principale Urbex Le Républicain à Évry

Petit bonus !

Le clip « Que du vécu » du rappeur Niro a été tourné dans l’Abattoir de la nausée et on voit bien le bâtiment principal, les cuves, la porcherie avec ses box et les nombreuses pièces de Street art sur les murs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez informé pour vos sorties futures !

Abonnez-vous à mes Newsletters et recevez chaque mois, la liste des nouveaux lieux de sortie référencés sur le site.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Powered by WordPress Popup